Toutes les catégories

Accueil>Actualité>Nouvelles de l'industrie

Ventes directes aux consommateurs

2022-07-01

Les lois des États qui régissent si une distillerie peut vendre des bouteilles aux consommateurs ont un impact énorme sur la capacité d'une distillerie à rester en activité. C'est le plus évident en Californie, berceau de la révolution artisanale ; le mouvement artisanal s'y est ralenti, en grande partie à cause de l'ensemble obscur des lois sur le logement qui existaient avant le retour de la micro-distilleries. Mais Washington, le Colorado, New York et l'Oregon, des États désireux de dépasser la Californie en nombre de distilleries, autorisent tous les ventes directes des distilleries aux consommateurs à des degrés divers.

 

Il existe autant de modèles de systèmes de distribution que d'États. Les différentes lois font pleurer et rire les distillateurs de la Californie à la Géorgie, tandis que les distillateurs de New York au Colorado saisissent l'occasion. Alors que la plupart des États envisagent actuellement de légiférer, Distiller examine le fonctionnement des ventes directes aux consommateurs, des salles de dégustation satellites et de l'autodistribution dans trois États dotés de systèmes très différents. Californie, Colorado et Ohio.


 Vodka hollandaise


Ventes de bouteilles

 

Bien que les résultats varient en fonction des restrictions et de l'emplacement de l'établissement vinicole, la plupart des magasins de bouteilles génèrent environ 100,000 XNUMX $ de ventes annuelles pour la consommation directe des consommateurs.

 

Les distillateurs californiens ne sont généralement pas autorisés à vendre aux consommateurs, à l'exception du brandy, car l'industrie du vin a eu une forte présence dans l'histoire de l'État. Arthur Hartounian de Napa Valley Distilling Company a déclaré : "Je ne comprends pas pourquoi je peux vendre une bouteille de brandy alors que mon ami de l'autre côté de la montagne ne peut pas vendre une bouteille de gin ou de whisky."

 

Certains distillateurs contournent cette restriction en fabriquant du gin et de la vodka à partir de raisins. D'autres sous-louent de l'espace dans les bâtiments de leur distillerie à des tiers pour exploiter un magasin de bouteilles. Mais, ces bouteilles ne peuvent pas aller d'une pièce à l'autre. Ils doivent être livrés à l'entrepôt sous douane d'un distributeur agréé, déchargés, puis renvoyés à la distillerie. Le distributeur et le détaillant sous-loueur sont soumis à une majoration, et la part retenue par la distillerie (après coûts de production, emballage et taxes) est la plus petite des trois.


 Whisky single malt japonais


Dans l'Ohio, les DSP ont un problème similaire. Ceux qui produisent moins de 10,000 3 gallons de preuve par an peuvent obtenir une licence d'alambic A46A et peuvent vendre deux bouteilles par personne et par jour. Mais, le distillateur doit toujours payer le même montant à l'État de l'Ohio que si la bouteille était passée par le système de distribution de l'État. Déterminer le montant de la taxe qu'un distillateur de l'Ohio doit payer est un algorithme complexe qui dépend de la taille de la bouteille, du type de spiritueux et du prix de détail cible. Selon Ryan Lang de Middlewest Spirits, président de l'Ohio Distillers Association, ils dépensent environ 55 % de chaque bouteille à l'État. Lorsque les distillateurs de l'Ohio tiennent compte des taxes d'accise fédérales, des frais d'expédition et d'autres coûts, environ 60 à XNUMX % du prix de détail sont envoyés à l'extérieur de la distillerie. Que la bouteille soit vendue à la distillerie ou dans un magasin d'État, le prix de détail est le même que le prix de gros et le distillateur doit également couvrir les frais d'expédition.

 

Les distillateurs sont un peu agacés parce que la distillerie vend alors que la part de l'État est la même. "En tant qu'économiste, cela n'a aucun sens", a commenté Gene Sigel de Red Hawk Distillery. "Ils ne font rien. Ils ne Ils ne l'expédient pas. Ils ne le stockent pas. Ils ne stockent pas les étagères. Ils n'écrivent pas de ventes et ils ne paient pas de frais généraux.


 Whisky de Turquie


Big Red Eagle ne distribue pas de spiritueux dans les magasins d'État et compte sur le tourisme pour joindre les deux bouts. "Les ventes que je fais sont destinées aux touristes voyageurs", a déclaré Siegel. "Les habitants ne s'arrêtent que pour acheter une bouteille car elle n'est pas vendue dans les magasins d'État."

 

Greg Lehman de l'Ohio Watershed Distillery sympathise avec ses frères californiens. la journée du 22 mars 2012 est gravée dans son esprit car c'est le jour où la loi de l'Ohio a changé pour autoriser les dégustations payantes et la vente directe aux consommateurs. Ils vont visiter et dire, je veux une bouteille de ceci et une bouteille de cela », a déclaré Lehman. Lorsque vous leur dites qu'ils doivent emprunter cette route et faire demi-tour ici ...... vous pouvez le voir dans leur yeux : 'J'en veux un peu, mais je ne vais pas aller aussi loin pour ça.'"

 

Sean Venus de Venus Wines à Santa Cruz, en Californie, conclut." Avoir la possibilité de compenser une partie des frais généraux avec quelque chose que nous pouvons vendre directement aux consommateurs ...... permet aux gens de vivre une expérience complète lorsqu'ils franchissent nos portes , voir la cave, goûter notre produit et pouvoir rentrer à la maison avec une bouteille de vin, c'est toute l'histoire. Alors que maintenant nous ne pouvons que dire "Hé, il y a quelques endroits en bas de la rue" et espérer qu'ils trouveront le produit sur l'étagère lorsqu'ils arrivent à cet endroit et que le détaillant n'est pas en rupture de stock."


 vodka pas cher


Se référant à une récente visite à une fête d'anniversaire de 20 personnes dans sa distillerie, Venus a déclaré : « Chacune de ces personnes voulait repartir avec une bouteille de nos spiritueux. Cela aurait fait passer l'événement d'un événement à 200 $ à un événement à 1,000 XNUMX $. . C'est une grande différence."

 

Lorsque vous avez une salle de dégustation, vous avez un personnel de salle de dégustation », a déclaré James Carlin de Ventura Lemonade. Lorsque vous regardez les avantages pour l'emploi, les avantages de la taxe de vente, les avantages de la taxe d'accise, les avantages de toutes ces choses, qu'est-ce qui est L'inconvénient ? Augmentation du tourisme, augmentation de la visibilité. Tout le monde est gagnant. Je ne comprends pas l'inconvénient. Où est-ce ?"

 

Timo et Ashby Marshall, propriétaires de Spirit Works Distillery à Sebastopol, en Californie, ont adopté une approche créative pour fournir des produits auxiliaires à leur salle de dégustation. Ils se sont associés à un savonnier local pour produire du savon botanique au gin et à une boulangerie locale pour produire des sablés botaniques au gin. Mais le manque de bouteilles de vente directe aux consommateurs a également étouffé la créativité dans le développement de produits.

 

Marshall, qui est également président de la California Artisan Distillers Association, déclare : « Si je veux fabriquer un très petit produit, comme une pièce d'essai d'un nouveau produit en développement de produit... Dans ma situation actuelle, le seul L'outil dont je dispose pour commercialiser le pilote - que les gens l'aiment vraiment ou non - est de le vendre par l'intermédiaire de mon distributeur. Si ma production est petite - seulement quelques centaines de bouteilles - il est parfois difficile de convaincre un distributeur de vendre si peu de bouteilles.

 

Au Colorado, les distillateurs peuvent non seulement vendre à partir de la distillerie, mais aussi ouvrir une salle de dégustation satellite. Kristian Naslund de Dancing Pines Distillery ne voit pas beaucoup de trafic dans sa distillerie de Loveland, Colorado. La salle de dégustation est ouverte du mercredi au samedi et vend en moyenne 20 bouteilles par jour en semaine et 70 bouteilles le samedi. Mais, il a ouvert une salle de dégustation satellite à Estes, Colorado, près de l'entrée du parc national des Rocheuses. L'emplacement d'Estes est ouvert sept jours sur sept et réalise en moyenne 70 ventes par jour. Cela s'est traduit par la création de neuf nouveaux emplois chez Dancing Pines, avec six ou sept employés à temps plein. Les avantages pour la cave ne résident pas seulement dans les ventes et les emplois créés, mais également dans l'effet d'entraînement de l'augmentation des ventes grâce à la distribution. Selon Naslund, "Nous considérons la salle de dégustation comme quelque chose qui crée la fidélité à la marque, et c'est le cas.


 whisky vieux


Dégustations et Cocktails

 

Les lois sur la dégustation des spiritueux varient d'un État à l'autre. Dans certains États, les consommateurs sont autorisés à essayer et à acheter. Dans d'autres États, les consommateurs ne peuvent tenter leur chance que sur des spiritueux qu'ils n'ont jamais goûtés auparavant. Certains États interdisent aux buveurs de faire payer les dégustations; d'autres rendent obligatoire le paiement des dégustations. En Californie, une récente modification de la loi autorise les dégustations payantes. Les consommateurs peuvent au moins savoir à quoi ressemblera le vin avant de l'acheter, mais doivent quand même aller ailleurs pour l'acheter. Les revenus générés par les salles de dégustation peuvent couvrir les frais de personnel, mais c'est loin d'être une solution.

 

Une loi de l'Ohio de 2012 a non seulement autorisé les dégustations, mais a également créé une nouvelle licence appelée A1A qui permet aux distillateurs artisanaux de vendre des cocktails à consommer sur place. La distillerie Nigel's Red Eagle bénéficie d'une licence A1A. Sa ferme/distillerie/distillerie gagne entre 100,000 125,000 et 800,000 XNUMX dollars par an grâce à la vente de bouteilles, mais les revenus des événements liés à l'alcool via sa distillerie sont plus proches de XNUMX XNUMX dollars. balisage », a commenté Sigel.

 

Les résultats varient à travers le Colorado parce que le modèle commercial varie. La distillerie Breckenridge a un programme de cocktails très limité mais prévoit de se développer. "Environ 80 % des ventes sont constituées de bouteilles ; les 20 % restants proviennent de cadeaux et de cocktails", explique Patrick Brown, responsable de la salle de dégustation. La distillerie prévoit un restaurant à service complet de 8,000 100,000 pieds carrés qui devrait ouvrir l'année prochaine. Une autre distillerie du Colorado rapporte que pour environ 300,000 XNUMX $ de ventes de bouteilles, les ventes de cocktails génèrent environ XNUMX XNUMX $ par an.


Si vous voulez en savoir plus sur whisky, vous pouvez cliquer sur les mots en gras.

 

Édition : Rubick L.